n°19

d1.jpg
d2.jpg

QUAND NOUS RÊVONS, 

MIREL WAGNER

LES CRIS DE MEXICO CITY, PAR FELIX BLUME

AU VOLANT D'UNE VOITURE, LA NUIT, EN HIVER

UN TEXTE DE PATRICK MODIANO

WOMAN SEE LOT OF THINGS

UN FILM DE MEIRA ASHER

Nous sommes conscients de vous proposer une expérience-limite en vous invitant instamment à voir ce film-documentaire (mais les deux ensemble, vraiment, 100% film et 100% documentaire, ce qui le classe d'emblée parmi les grands) dans une version qui vous forcera à ouvrir grand vos yeux, vos oreilles et votre esprit pour suivre, entre l'anglais pidgin local que vous entendrez et les sous-titres en allemand que vous ne comprendrez pas, le récit / joué par trois jeunes femmes qui tentent de raconter leur vie d'enfants-soldates dans les guerres d'une cruauté singulière de Sierra Leone et du Libéria, et leurs espérances d'après-guerre. Néanmoins, croyez-nous, essayez cinq minutes, et vous serez accrochés par la force de ce film, de ces femmes, du travail de mise en scène de la cinéaste / musicienne / performeuse israélienne Meira Ashe (un incroyable personnage par elle-même, encore une des icônes de La Nuit) pour leur faire rejouer toutes les scènes évidemment devenues invisibles, et de toute façon proprement inmontrables, de leur vie. Le surnom qu'on leur donne dit tout : Woman See Lot of Things, la femme qui a vu beaucoup de choses. Elles sont impressionnantes, et ce film bouleversant. Regardez-le avec l'oeil attentif de l'étranger qui doit faire des efforts pour comprendre ce qui se passe dans un pays inconnu de lui la veille. Après tout, c'est peut-être la seule façon de le voir, ce film. Ce n'est pas de la télé. C'est du cinéma. Avec l'engagement que suppose le fait de s'asseoir dans l'obscurité.

NOVOS MISTERIOS

d4.jpg